J'ai perdu mon père, c'est officiel. Pas perdu au sens "mort" du terme, mais perdu l'homme qui m'a appris à devenir curieuse de tout sans être curieux lui-même, à part pour apprendre aux enfants ce qui est important dans la vie : être quelqu'un de bien, être sensible aux autres, faire de son mieux...

Un étranger s'agite maintenant en face de moi. La seule chose que je reconnais de lui, c'est cette espèce de regard désolé de nous faire souffrir en même temps que lui.